• Dolce et Gabana condamné

    Traditionnellement victime de contrafaçon, Dolce et Gabana a été condamné le 11 octobre au même titre!<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" />Un orfèvre avait en effet accusé la célèbre société d'avoir contrefait un modèle de montre. Les juges du Tribunal de Grande Instance de Paris ont reconnu le délit et condamné la société.  Les juges ont considéré que l'impression visuelle d'ensemble dégagée entre les deux modèles était semblable et ainsi ont ordonné la destruction des montres.Par ailleurs, les Galeries Lafayette ont été condamné pour avoir vendu ledit modèle.Montant des dommages-intérêts touchés par l'orfèvre : 150 000 euros (dont 20 000 payés par les Galeries). Accessoirement, les juges ont ordonné la publication de la décision dans un journal ainsi que sur le site internet de la société pendant une durée de trois mois.

    Comme quoi, les entreprises du luxe n'échappent pas aux règles du CPI!!


    Gwénaëlle GOELER

    Crédit photo : www.csdeschenes.qc.ca/.../<wbr>nouvelle%20montre.jpg

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :